650true dots bottomright 250true false 800none
  • 7000 slideright true 200 right 30 http://vodoulakay.net/?page_id=71
    Slide6 
    Le vodou haitien est un syncretisme resultant de la rencontre de trois con-tinents(Afrique,Amerique, Europe) et des differentes populations de ces espa-ces de plusieurs millions de ... Click image to learn more...
  • 7000 slideright true 200 right 30 http://vodoulakay.net/?page_id=63
    Slide7 
    Les esclaves noirs importes d’Afrique vers les Ameriques, sont naturellement issus des tribus originelles composant le peuple-ment de leur continent de naissance. Ils sont donc Bambara, Foula, Arada ou Arda, Mandingue, Fon, Nago, Iwe, Ibo, Yoruba, d’autres tribus du Congo, Click image to learn more...
  • 7000 slideright true 200 right 30 http://vodoulakay.net/?page_id=75
    Slide3 
    Le terme esprit ici doit etre compris au sens de la force invisible. C’est d’abord BONDIYE, le demiurge, l’incommensu- rable, l’inconcevable, le plus haut, le plus grand, le plus fort, omnipotent, omniscient, omnipresent. Click image to learn more...
  • 7000 slideright true 200 right 30 http://vodoulakay.net/?page_id=98
    Slide4 
    Les Dahoméens ont présidé à l’élaboration de la pensée religieuse laquelle participeront tous les esclaves de Saint-Domingue et à l’intérieur de laquelle ils introduiront des éléments propres à leurs cultures. Click image to learn more...
  • 7000 slideright true 200 right 30 http://vodoulakay.net/?page_id=41
    Slide5 
    Les definitions du mot “FANMI” dans le vodou, sont trop diffuses pour oser en avancer une ici, qui serait veritablement valable. Fanmi trip (famille biologique), fanmi fey (famille religieuse, vodou), fan-mi(famille de Coeur),etc. Il y des loas de meme famille Click image to learn more...
  • 7000 slideright true 200 right 30 http://vodoulakay.net/?page_id=78
    Slide6 
    les pratiques mystiques sont les memes pour tou-tes les cultures, sous toutes les latitudes. Seules les formes different selon les groupes humains et a l’interieur des sous groupes d’un meme lieu et cul-ture. Click image to learn more...
  • 7000 slideright true 200 right 30 http://vodoulakay.net/?page_id=81
    Slide2 
    Le vaudou, reconnu depuis la pré genèse, est l’une des plus anciennes religions datée de plus de cinquante quatre millions d’années. Les vaudouisants sont considérés également comme congos, timbous et malimbés. Quand débarqués en Amérique, beaucoup de congos étaient déjà baptisés. Click image to learn more...

Les Origines du Vaudou..

Le vaudou, reconnu depuis la pré genèse, est l’une des plus anciennes religions datée de plus de cinquante quatre millions d’années. Les vaudouisants sont considérés également comme congos, timbous et malimbés. Quand débarqués en Amérique, beaucoup de congos étaient déjà baptisés. Il y a beaucoup de congos qui ont des idées de catholicité, notamment ceux de la rivière Zaïre, elles leur sont venues des Portugais. Les congos du Brésil seront eux aussi christianisés et joueront un rôle actif dans le syncrétisme des religions d’afrique occidentale avec le catholicisme. Il en fut certainement de même à Saint Domingue (Haiti), durant la Traite des Noirs. Moreau de Saint-Méry nous apprend en outre (et nous en trouvons la preuve dans les dernières listes d’esclaves consultées) que vers 1793 la traite française franchit sa borne, la Côte d’Angola, pour acheminer à Saint Domingue “quelques nègres Mozambiques”, souvent maladifs, parfois même châtrés par les trafiquants arabes qui les destinaient au poste d’eunuque de harem.

Voodoo CeremonyLa traite “interlope”, c’est-à-dire la contrebande d’esclaves en marge des grandes companies monopolistes, amènera aussi des Mozambiques. Elle livrera même à Saint Domingue “des nègres du Monomotapa et de Madagascar” (Moreau de Saint Méry, id.) Par la suite, cette région fournira beaucoup d’esclaves aux différents négriers, mais Saint Domingue à cette époque aura entamé sa lutte pour l’Indépendance et ne recevra plus d’esclaves. Malgré cette grande diversité, nous pouvons classer la population servile de Saint Domingue en quatre grands groupes:

  1. Les civilizations Soudanaises: Arada, Nago, Ibo, Côte d’Or
  2. Les civilizations Islamisées: les Sénégals
  3. Les civilizations Bantoues: du groupe Angola-Congolais
  4. Les civilizations Bantoues: de la Contre-Côte très faiblement représentées par      les Mozambiques.

A ces nombres, il faudrait ajouter les Créoles, les Congos et d’autres groupes venus des endroits inconnus. On fait remarquer que les Congos ont été presque tous baptisés dans la foi chrétienne, de même que les Créoles. Ils portent tous des noms de saints. Puisque la foi chrétienne leur est imposée et ils doivent pratiquer le catholicisme, ces nègres importés se voient dans l’obligation d’adapter leur religion d’origine. C’est ainsi qu’ils commençaient à identifier les saints de la religion catholique avec les leurs. Le saint catholique correspondra à un loa vaudou.

Les ORIGINES

Le VAUDOU existe depuis la naissance de l’homme en terre d’Afrique, et son histoire semoque des frontières. Aujourd’hui, le VAUDOU alimente des phantasmes multiples véhiculés par des siècles de colonisation, puis par HOLLYWOOD avec le cinéma à sensation.
On ne peut pas dire qu’il existe un VAUDOU ! mais dirons-nous peut-être 100 VAUDOUS différents. Chaque VAUDOU étant adapté à ses propres règles telles que dictées par leHOUGAN qui en a la charge.
Le VAUDOU c’est avant tout un Art de grande Magie, métissé tout au long de son histoire et qui a su s’adapter à toutes sortes d’environnements. Le VAUDOU reste encore aujourd’hui un des plus puissants et redouté Arts de Haute Magie connus à ce jour.

VAUDOU vient du mot VAUDOUM qui, en dialecte “Fon”, signifie ESPRITS. Le VAUDOUc’est le culte des ESPRITS que l’on appelle indifféremment LOAS, MYSTERES ou ZANGES.

La Culture VAUDOU est le seul héritage des africains jetés dans le nouveau monde.
C’est un témoignage de la vitalité de l’identité humaine, de la résistance face à l’oppression.
C’est une vision d’hier pour une alternative de demain.
Le VAUDOU est donc multiple car il est toutes choses pour ses enfants de la diaspora du nouveau monde. Il est médecine, justice, police, art, danse, musique ainsi que pratique religieuse.
On peut être VAUDOU sans être pratiquant comme on peut être protestant et incrédule, bien que la naissance n’empêche aucunement de partager les valeurs du VAUDOU.

A l’origine du VAUDOU, nous trouvons les grandes médecines traditionnelles africaines, grandes magies exercées par les initiés dont on trouve la source au NIGERIA en passant par la GUINEE, le CONGO, la COTE D’IVOIRE, le GHANA, le LIBERIA, le TOGO, le BENIN, le CAMEROUN, le SENEGAL, etc…

Chaque pays possède plusieurs rites VAUDOU, même si l’appellation VAUDOU pouvait être différente et adaptée en fonction des besoins. Ainsi, les LOAS indispensables au VAUDOU ont des noms différents selon
les endroits ou ils sont invoqués ; chez les soudanais ce sont des mlouk (melk au singulier), chez les Wolofs du Sénégal pratiquant le NDÖP il s’agira des RAB et chez les Ethiopiens pratiquant le ZÂR ils porteront le
même nom.

Une créolisation spirituelle

Les missionnaires apportèrent le Christianisme en Afrique. Il sera immédiatement “créolisé” et mélangé avec les magies traditionnelles locales. Par la suite vint l’esclavage avec la traite des Noirs.
Nous sommes au XVIème siècle. D’après Mahtar M’Bow, Directeur Général de l’U.N.E.S.C.O. et confirmé par le C.N.R.S., ce sont plus de 100 millions d’Africains qui seront déportés durant 3 siècles, et on estime approximativement à 10 millions, les Noirs qui trouveront la mort durant le “voyage”, et ce, d’après les carnets de voyages des négriers.
On ne parle bien entendu pas des autres “morts des conséquences…” .

Ces déportés emporteront avec eux leur Magie Traditionnelle et la feront évoluer, notamment, avec toutes les autres Grandes Magies rencontrées aussi bien dans les îles que venant d’Europe. C’est ainsi que le mélange détonnant de ces différents éléments donne une nouvelle naissance au VAUDOU duquel sera tiré les rites tels que nous les pratiquons actuellement.

Le Vaudou, moyen de lutte des Noirs

Pour qu’il commence à s’exercer de façon efficace dans la forme qu’on lui connaît, il faudra attendre encore un peu, le VAUDOU connaîtra son ère de clandestinité, puis c’est la grande révolte des esclaves qui fit naître la première République Noire de HAÏTI.
Le VAUDOU prend alors toute la puissance contemporaine que l’on connaît.

A partir de ce moment, le VAUDOU retournera en Afrique et il s’adaptera de nouveau avec d’autres magies traditionnelles, puis se dispersera dans le
monde partout où il y aura des Noirs.

Il serait absurde de penser que le VAUDOU de Port-au-Prince est l’unique héritier, parmi toute la descendance afro-caraïbéenne et américaine, du grand brassage culturel pluri-millénaire dont fit l’objet la culture de nos pères africains sur un continent de près de vingt millions de kilomètres carrés.
Pourtant nous pensons que la Culture Vaudou est unique parce qu’elle est bâtie sur la tolérance de la tradition de l’autre.

Des milliers de formes de VAUDOU existent. Parmi les plus connues : le VAUDOU BLANC (Vaudou RADA), équivalence avec ceux qui pratiquent en Europe ce que l’on appelle “la magie blanche” et le VAUDOU ROUGE (Vaudou PETRO), plus craint et redoutable car n’ayant pas de limite dans l’application de son rite.
Le VAUDOU ROUGE repose sur le culte et l’exploitation des morts, avec leur consentement ou pas s’il s’agit d’une réponse à un envoûtement du mal.

Reconnaissons que jusqu’à présent, aucun groupe humain n’a le monopole du bien ou du mal, et le VAUDOU lui ne s’en cache pas.

Dans le VAUDOU ROUGE, l’art d’envoûter et de désenvoûter n’a plus de secret pour les HOUGANS. Notons que le fait même d’envoûter ne signifie pas obligatoirement une emprise du mal. Envoûter peut également servir à mener une action en dégagement d’une personne ou pour ramener un conjoint qui se serait un peu trop éloigné. L’envoûtement dans ce cas sera passager et ne portera pas de conséquences larviques au demandeur, ou à la cible du demandeur.

Origine [modifier]

Le vaudou est né de la rencontre des cultes traditionnels des dieux yorubas et des divinitésfon et ewe, lors de la création puis l’expansion du royaume fon d’Abomey aux XVIIe etXVIIIe siècles.
Le vaudou est le fondement culturel des peuples qui sont issus par migrations successives deTado au Togo, les Adja (dont les fons, les Gouns, les Ewe… et dans une certaine mesure les Yoruba …) peuples qui constituent un élément important des populations au sud des États du Golfe du Bénin (Bénin, Togo, Ghana, Nigéria…).
Vaudou (que l’on prononce vodoun) est l’adaptation par le Fon d’un mot Yoruba signifiant « dieu ». Le vaudou désigne donc l’ensemble des dieux ou des forces invisibles dont les hommes essaient de se concilier la puissance ou la bienveillance. Il est l’affirmation d’un monde surnaturel, mais aussi l’ensemble des procédures permettant d’entrer en relation avec celui-ci. Le vaudou correspond au culte yoruba des Orishas. De même que le vaudou est un culte à l’esprit du monde de l’invisible. À chaque ouverture, le prêtre vodoun demande l’aide de l’esprit de Papa Legba pour ouvrir les portes des deux mondes.
(il serait nécessaire de vérifier les informations ci-dessus …)
Sur Helium.com, site traitant des religions et de la spiritualité, nous retrouvons les origines du Vodoo.
Le Voodoo peut être décrit comme une culture, un héritage, une philosophie, un art, des danses, un langague, un art de la médecine, une style de musique, une justice, un pouvoir, une tradition orale et des rites.
Le mot “voodoo” vient du mot originaire d’Afrique de l’Ouest “Vodun” qui veut dire “esprit”.
Le Voodoo est une religion dont les origines sont clairement identifiées comme chamaniques.
Le culte Voodoo compte environ 50 million de pratiquants dans le monde et ce culte, qui naquit dans l’Afrique de l’ouest est vieux d’environ 10 000 ans.
Avec les déportations de populations noires en tant qu’esclaves, la culture voodoo caractérisée par des sacrifices d’animaux, les morts vivants et la pratique de sorcellerie et sorts sur des poupées à épingles, s’est étendue à l’Amérique et aux iles des Caraïbes et notamment Haiti.
La pratique de leur religion et culture était interdite par le colons et passibles de mort ou d’emprisonnement et se pratiquait en secret. Cependant, pour continuer d’exister, le Voodoo a intégré les rites et conceptions catholiques, le rendant ainsi acceptable.
Ainsi est alors né le “Voodoo chrétien”.

Vaudou haïtien

Religion Oufo • Houngan • Mambo • Hounsi • Bokor • Asson •Vévé • Bain de chance • Zombi

Esprits
Agwé • Ayida Wedo • Azaka • Ayizan • Baron Samedi •Damballa • Erzulie • Grand Bois • Guédé • Lwa •Maman Brigitte • Marinette • Marassa Jumeaux •Ogoun • Papa Legba • Simbi

Histoire Dahomey • Yoruba • Cérémonie de Bois-Caïman •Clairvius Narcisse • Ouidah

Autres religions afro-américaines Candomblé • Vaudou • Kumina • Macumba •Palo Mayombe • Quimbois • Santería (Lukumí)

aujourd’hui dans le monde des millions de personnes pratiquent le Vaudou comme une forme de religion non sectaire, cette pratique se rapproche beaucoup du chamanisme, mais également d’autres pratiques parfaitement reconnues comme le druidisme ou toutes autres formes de célébration de la présence du Divin dans tous les éléments terrestres.

Le fait de rapprocher le tremblement de terre des pratiques Vaudou provient à mon sens d’une méconnaissance des histoires des peuples et de l’assimilation des formes de pensées issus des religions judéo-chrétiennes et leur antagonisme bien/mal